martel ruelles piétonnes Lot

Le Lot en famille et en chambre d’hôtes

Pour des vacances en famille, on a plutôt tendance à louer un appart / une maison ou à descendre à l’hôtel. On ne pense pas toujours à l’alternative chambre d’hôtes. Il faut dire qu’elles ne sont pas toujours adaptées pour accueillir des enfants, ce sont rarement des chambres familiales. Pour notre part, on fréquente depuis longtemps les chambres d’hôtes mais on n’avait pas encore testé avec les enfants. On y a remédié cet été. On passait quelques jours avec des amis dans le Lot, où on a choisi de rester 3 nuits aux Tours de Tersac à Cressensac.

batisse tersac chambre d hote parasol

On a été accueilli par un couple d’instituteurs charmants aux petits soins. Passionnée de décoration, Marie-Line rénove depuis 3 ans avec son mari cette magnifique bâtisse du XIVème siècle et vient d’ouvrir ses chambres d’hôtes au début de l’été. Au coeur de ce domaine de 25 hectares, on n’est pas dérangé par les voisins. On peut admirer la voie lactée en écoutant la chouette hululer ! Le pied pour les citadins que nous sommes. Et surtout, les enfants sont vraiment les bienvenus (instituteurs obligent ?). Le jeune homme de la maison les invitera sûrement à aller voir les brebis et à faire un petit tour de cheval. Succès garanti. Notre grande était ravie.

vue domaine tersac

Par rapport à une location, la chambre d’hôtes présente le gros avantage de vous éviter le ménage et la cuisine ! Et ici, vous pourrait même diner sur place en laissant les petits dormir à l’étage. Et ça, c’est royal. Vous goûterez à la cuisine maison de Marie-Line autour d’une grande table avec les propriétaires et peut-être d’autres convives (il y a trois chambres doubles).

Par rapport à l’hôtel, c’est bien plus spacieux, plus chaleureux et plus économique, d’autant plus que le petit déjeuner est compris dans le prix. On logeait dans la chambre Suzette dans laquelle on avait très très largement la place de caser un lit parapluie (nous avions le nôtre) et un petit matelas fourni par les propriétaires pour notre fille de 4 ans. Et je crois qu’ils se sont équipés depuis peu d’une chaise haute.

batisse 14eme siècle tersac cressensac

chambre d'hote aux tours de tersac, cressensac, lot

Situé sur le causse lotois, aux confins de la Corrèze, de la Dordogne et du Lot, Tersac est un endroit idéal pour sillonner les environs à la découverte des châteaux du Périgord et des villages médiévaux du Lot et pour pratiquer des activités d’eau vive sur la Dordogne. Pour notre part, on n’a pas multiplié les visites puisqu’on n’y passait seulement quelques jours. Voilà toutefois, ce qu’on a fait et ce qu’on a aimé.

Le village médiéval de Martel

On a eu un vrai coup de coeur pour le village de Martel, situé à 1/4h de Tersac. C’est le coin idéal pour un déjeuner et une petite ballade dans des ruelles pavées. Il ne fait pas partie des  « Plus Beaux Villages de France » des alentours et ce n’est pas plus mal. Il est sûrement moins envahi par les touristes. Je ne suis pas fan des coins hyper touristiques même si ils sont dits incontournables. Je préfère de loin ces villages absolument charmants qui sont restés plus authentiques en évitant l’écueil des boutiques de babioles à tous les coins de rue.

martel ruelles piétonnes Lot

fillette devant porte vert gris à martel

village de martel

Evidemment, il y a quand même du monde. Pour le déjeuner, on a dû attendre le deuxième service du restaurant le petit moulin. Et on a bien fait d’être patients (et équipés de petits pots) car on y a trouvé une cuisine savoureuse et généreuse avec un gros coup de coeur pour l’agneau de Quercy de 7h cuit dans la bière Ratz. Par contre, c’est un « bistronomique » pas particulièrement adapté aux enfants, hormis le fait qu’il est situé dans une zone piétonne qui nous permet de laisser notre fauve en quasi liberté. La terrasse est très agréable et présente l’avantage de ne pas donner sur les halles, bruyantes (pleines d’enfants susceptibles d’occuper les vôtres… Il faut choisir). Le restau est à l’origine une cave et épicerie fine. Vous pourrez donc y trouver de quoi vous souvenir (gustativement) de vos vacances.

la terrasse le petit moulin restaurant martel

le petit moulin, martel, agneau de #Quercy de 7h cuit dans la bière #Ratz et raviole de confit de canard

La guinguette du vieux Chêne au fil de l’eau

Continuez 10 minutes après Martel en direction de Gramat, passez le fleuve, puis prenez un petit chemin à droite pour trouver la guinguette du Vieux Chêne (commune de Montvalent pour votre GPS). Sinon, vous pouvez aussi y descendre en canoë ! Le restaurant donne en effet sur la Dordogne. Vous pourrez vous y baigner depuis la petite plage au pied d’une grande esplanade d’herbe et de son chêne centenaire. Attention, il y a beaucoup de courant pour les enfants. Sinon il y a une piscine pour les clients (moyennement propre le jour de notre venue) et un terrain de pétanque. On y apprécie sa cuisine fraîche et copieuse, sa tranquillité et son cadre très nature. Le coin nous a été conseillé par les proprios du précédent restau et on les en remercie. Pendant ce séjour, on a pris le parti de se laisser guider par l’autochtone et on n’a pas été déçu. Et si vous vous renseignez bien, vous pourrez même assister à une soirée dansante.

vieux chene de la guinguette, montvalent, lot, riviere dordogne

guinguette du vieux chene, montvalent, lot, riviere dordogne

guinguette du vieux chene, montvalent, lot, riviere dordogne

plage guinguette du vieux chene, montvalent, lot, riviere dordogne

Le château de Beynac dans le Périgord noir

On a poussé jusque dans le Périgord noir pour visiter Beynac et son château médiéval qui suplombe le fleuve. La vue sur la vallée et les châteaux de Castelnaud et de Marqueyssac est splendide. Le château fort est bien conservé avec sa palissade de pieux de défense encore en place. La visite guidée donne inévitablement envie de se rafraîchir la mémoire sur les tenants et les aboutissants de la guerre de Cent Ans. Donc, si vous avez des gamins en CM1, ils pourront se rendre utiles et aider leurs vieux parents puisque c’est à leur programme. De notre côté, notre fille est encore trop jeune et a trouvé bien plus amusant de se déguiser pour se mettre dans l’ambiance, parce qu’on a évidemment toujours une robe de princesse dans le coffre !

2 enfants dans la cour du chateau de beynac

vue dordogne et castelnaud depuis chateau beynac

fillette déguisée en princesse devant le chateau de beynac

vue sur la rivière dordogne depuis le chateau de beynac

chapelle chateau beynac

La Roque Gageac et Rocamadour

En remontant la Dordogne, on passe par la Roque Gageac, un village en partie troglodyte accroché à la falaise au bord du fleuve. C’est un peu la petite soeur de Rocamadour, le sanctuaire en moins mais l’authenticité en plus. Rocamadour est vraiment hyper fréquentée (dumoins en août) avec ses boutiques de souvenirs cheap. Toutefois, l’accueil au sanctuaire est vraiment aux petits soins (distribution d’eau, coloriage pour les enfants…). On vous conseille vivement de vous garer au parking du château en haut de la falaise et de descendre jusqu’au sanctuaire à pied par le chemin de croix praticable en poussette. Les feignants (nous entre autres) pourront remonter en funiculaire.

la roque gageac

fillette et sa maman avec bébé à la roque gageac

vue sur rocamadour et son chateau

La cité de Rocamadour s’étage sur 150 mètres de dénivelée

Le Gouffre de Padirac et sa rivière souterraine

On a fini notre séjour par la visite du gouffre de Padirac, une cavité monumentale naturelle qui abrite une rivière souterraine. C’est effectivement assez impressionnant et assez unique en son genre. Je n’aurais que deux conseils à vous donner : prenez un porte-bébé et achetez des billets coupe-fil. On vous demandera de laisser la poussette à l’entrée. Alors, entre la barque et les escaliers, vous serez contents de ne pas avoir Junior dans les bras pendant 1h30. Et réservez bien à l’avance car il vous faudra choisir un jour et une tranche horaire et que 24h avant, on n’avait déjà plus beaucoup de choix. On a fait la visite à 14h30 et j’avoue avoir été un peu déçue car il n’y avait pas tant de queue que ça à griller avec nos billets coupe-file… J’étais soulagée quand à notre sortie vers 16h30, il y avait foule ! Schadenfreude*…

gouffre de padirac

gouffre de padirac bassin

Ces quelques jours sont passés bien trop vite et c’est décidé, on reviendra dans le Lot plus longuement. Qu’est-ce que vous nous conseilleriez d’autres à voir et à faire là-bas ?

*loc. germanique : joie honteuse procurée par le malheur des autres

Publicités

Une réflexion sur “Le Lot en famille et en chambre d’hôtes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s