Prendre l’avion seule pour les Antilles avec un bébé

une destination ensoleillée en ce mois de mars

L’idée de ce blog étant de donner envie aux parents de voyager, j’ouvre le bal avec une destination ensoleillée en ce mois de mars. Je vais vous parler de mon voyage en Guadeloupe avec ma fille, alors âgée de 6 mois. Je suis partie toute seule avec elle au mois de février pour 2 semaines au soleil. « Quel égoïsme d’abandonner son pauvre mari au boulot sous la neige, mais quel courage de partir toute seule », vous allez me dire.

Mais j’ai triché ; j’allais rendre visite à mes parents. Ca simplifie grandement la logistique sur place : pas d’hôtel à réserver, ni de voiture à louer, ni de poussette à emporter, ni de lit parapluie à dénicher. Toujours est-il que j’ai vécu un vol long courrier en solo avec un bébé de 6 mois. Et rien que pour ça, j’ai le droit de partager mon expérience.

cocotiers-01

Vol en solo avec bébé

Je partais de la Rochelle. J’ai choisi le TGV Air (Train+Transfert+Vol) au départ de Nantes avec Air Caraïbes car le train arrive en gare Massy TGV, qui est tout près d’Orly, contrairement à Air France qui vous dépose à dache à Roissy TGV. Aucun risque de rater son avion à cause des bouchons ou d’un train en retard. Sauf que là, c’était la navette de transfert qui était en retard. Ca tombait bien car justement il faisait 4°C, que la gare de Massy est une vraie glacière (de toutes façons, j’étais sensée attendre à l’arrêt de bus) et que c’était l’heure du biberon (à température ambiante… froide, très très froide).

Côté pratique, j’avais prévu le minimum : pas de poussette mais une écharpe de portage, une seule valise (les maillots de bain ne prennent heureusement pas trop de place) et un bagage cabine ultra léger (Lightwear travel courier de Patagonia), qui sert surtout de sac à langer et qui est bien moins laid qu’un sac à langer moche avec des petits pas de bébé ou des têtes de nounours…

swimming-01

Une fois dans l’avion, j’apprends que les hôtesses n’ont pas le droit de surveiller ma fille, même le temps d’aller aux WC. Super ! Mais elles sont sympas et ravies de jouer à la poupée. L’avantage d’avoir un enfant de moins de 2 ans, c’est qu’il ne paye pas de siège, mais l’inconvénient, c’est que justement il n’a pas de siège… J’ai eu droit à un berceau à l’aller, mais les places à cet endroit-là de l’avion sont plus étroites, la tablette étant dans l’accoudoir. Par contre, au retour, on n’a pas voulu m’en donner sous prétexte qu’A. tenait assise. Au lieu de cela, j’ai eu 3 sièges sur lesquels on a pu s’allonger toutes les deux, ligotées avec l’écharpe de portage. Bref, quand on le demande, le personnel navigant sait être arrangeant.

Et vous, comment vous voyager tout seul en avion avec un bébé ?

Vous aussi, vous aimeriez partager votre expérience et vos belles photos ? Contactez-moi pour me proposer votre témoignage.

Dans le prochain épisode, je vous raconterai notre virée en voilier, notre balade en cata, une rencontre inoubliable (sauf pour son cerveau de bébé – poisson rouge) et plein d’autres choses.

To be continued…

Publicités

Une réflexion sur “Prendre l’avion seule pour les Antilles avec un bébé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s