Porquerolles hors saison ou comment je me suis cassée la gueule à vélo

On a passé un long WE de novembre dans le Sud, par chez moi, du côté de Toulon. Hors saison, le Sud, c’est fabuleux. Il fait 20°C et on a un grand soleil. Il y a la mer et personne à l’horizon. On s’est demandé si il y avait aussi peu de monde à Porquerolles à cette saison. On a voulu vérifier par nous-mêmes. Le temps le permettait. On est parti tous les 4 y faire une petite escapade à la journée. Quoi de mieux que des vélos pour découvrir cette île sans voiture ? Alors on a chargé la remorque dans le coffre et nos vélos par dessus.

Prenez le bateau, vous n’avez pas le choix…

ad et axel

Porquerolles est une île (complètement, pas presque). Pour la rejoindre, il faut donc prendre un des bateaux navettes qui assurent la traversée toute l’année. Bonne nouvelle pour les naupathiques, vous pouvez aussi y aller en hélico. Pour notre part, on a choisi l’hélico la navette maritime, celle de 10h depuis la Tour Fondue à Giens, au Sud de Hyères. C’est l’option la plus rapide (hormis l’hélico, d’accord) et d’ailleurs la seule à cette saison. En été, il est possible de traverser depuis d’autres communes du Var.

Notre journée commençait bien puisque je me suis trompée dans les horaires. J’ai bien fait rire le guichetier quand je lui ai demandé de faire croire à mon mari que le soit-disant bateau de 9h30 était annulé. Je n’assumais pas ! Du coup, on était en avance et c’est assez rare pour le noter. Méfiez-vous donc et regardez bien les horaires qui varient selon les jours et les saisons parce que franchement, ce n’est pas très clair ! Moi ? De mauvaise foi ? Je n’assume toujours pas… La traversée est hors de prix (OK, c’est relatif) et payante dès 4 ans. On a fait répéter 10 fois à notre fille son faux âge.

« – Tu as quel âge ?

– J’ai 4 ans.

– Mais non, tu as 3 ans et demi ! 3 ans et demi !

– Alors, on fait bientôt une fête pour mon anniversaire ?

– Pfff… Laisse tomber… »

Pas facile de faire mentir les enfants finalement… Pour se consoler, en ce moment et jusqu’au 13 mars 2016, ils proposent une super offre à 16,80€ l’aller-retour. Et les familles nombreuses bénéficient d’une ristourne. Youpi !

Parcourez l’île à bicyclette (mais sans Paulette)

vélos et cariole devant panneau interdit de stationner sur le trottoir

Les vélos sont également payants à bord du ferry. Le tarif de base de location des vélos sur l’île est quasiment le même que celui de leur passage en bateau (environ 15€). Il y a également plein de remorques à louer dont le passage est gratuit par contre. Mais étant donné que c’est encombrant, il y a moyen qu’on ne vous laisse pas monter à bord en haute saison. Si ça ne vous pose pas de problème de ne pas avoir votre matériel, ne vous embêtez pas à vous encombrer.

Chez Nanard (un loueur de vélos juste en face du ponton d’arrivée), j’ai rencontré un Corse que j’ai essayé de faire parler. Mais il m’a expliqué (longuement) que les Corses ne parlaient pas (Sigolène Vinson le confirme dans le Caillou – un bon livre que je vous conseille de commander… chez votre libraire de proximité bien sûr !). J’ai quand même réussi à lui faire dire une petite chose (à prononcer avec l’accent corse) :

« Arrivez tôt. En saison, à 10h, le magasin est dévalisé »

Bien sûr, il y en a plusieurs loueurs de vélos dans le village. Mais je ne saurais que vous conseiller d’arriver tôt car le parking de l’embarcadère de la Tour Fondue doit être complètement saturé dès 10h.

évitez de vous retrouver sur l’itinéraire difficile…

2 enfants dorment dans une cariole à vélo croozer duo for 2

Le vélo, c’est épuisant ! Même si les sentiers non goudronnés sont parfaitement praticables à vélos, les dénivelés peuvent être parfois assez élevés, surtout dans le Sud de l’île. Heureusement, on est infatigable et on dispose d’une forme physique époustouflante. Ou alors c’est peut être parce que c’est mon cher et tendre qui tire la remorque avec nos 25 kg de gamins ? Bref, il y a plusieurs itinéraires plus ou moins difficiles. On est parti sans plan parce que ça nous a un peu énervé que l’office du tourisme les fasse payer… On s’est donc retrouvé sur le circuit du couchant face à une descente qu’on n’avait pas du tout envie de remonter. On a bien profité de la magnifique vue sur la Jaume Garde en se demandant si on continuait ou si on rebroussait chemin. On a fini par sortir nos smartphones et on a trouvé un carte qui présente les différents circuits cyclables que vous pouvez imprimer avant de partir si comme nous, vous ne voulez pas lâcher 3€ à l’office de tourisme. Et il y a un panneau sur le port qui présente le niveau de difficulté de chaque circuit.

> Imprimer le plan

carte circuits vélo porquerolles

Pour notre part, on est également allé jusqu’au Phare à l’extrémité Sud par le circuit du midi, dont on n’a jamais trouvé le retour… Enfin, on a bien vu un chemin mais ça nous me semblait bien pentu… Le circuit est assez plat et traverse le coeur de l’île. Il y a juste une méga montée à la fin (d’où l’autre méga descente ?) qui vous fait mériter cette vue magnifique sur les falaises au dessous éclairées par un lumière rasante de fin de journée. C’est ma lumière préférée, celle de ce franc soleil du soir dans le Sud.

P1080278

P1080275

C’est encore plus beau en vrai. C’est pour ça qu’il fait parcourir le monde. On a aussi emprunté une partie (toute plate) du circuit du Mistral qui nous a menés à la plus belle plage d’Europe !

Jouez avec le sable de la plus belle plage d’Europe

La plage de Notre Dame de Porquerolles est donc la plus belle plage d’Europe. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est l’organisme European Best Destinations. Je ne sais pas si c’est vraiment la plus belle mais elle est assez canon avec sa grande anse de sable blond, son eau turquoise et ses grands pins parasols. Etant donné qu’il faut une demi heure de marche pour y parvenir, il doit y avoir moins de monde que sur la plage d’Argent de l’autre côté. Nous on s’en fout, on est en vélo. Et hors saison, c’était pratiquement désert. On a failli se baigner. Je dit « on » mais en fait, c’est juste mon breton de mari qui est aventureux et pas frileux. Moi, je suis une fille du Sud quand même (avec l’accent s’il vous plaît) !

20151109_141638

20151109_143645 20151109_144119

20151109_144054

20151109_144518

En saison, si vous voulez éviter la foule, il faudra aller sur l’une des deux plages du Langoustier à l’extrémité Ouest de l’île.

Réveillez vos papilles à Porquerolles

Pour notre pause déjeuner, on avait un cahier des charges bien défini. On cherchait un restau dans le village mais au calme, ouvert en novembre et avec une terrasse qui donne sur la mer. Et bien, il n’y en a pas 50. Les autres restau du village donnent côté rue ou côté port. Il n’y en a qu’un seul qui a pratiquement les pieds dans l’eau : le café de la plage, qui comme son nom l’indique, donne sur la plage – celle de la Courtade en l’occurrence. On a goûté leurs salades très généreuses – que je vous laisse découvrir dans la vidéo – et on était ravi. On n’était pas venu chercher de la grande gastronomie mais on a été séduit par leur vinaigrette façon pistou. Pour le trouver (car il est un peu caché), longez le port vers l’Est, passez devant le loueur de vélo, le chantier et les shipchandlers, et tournez à droite au niveau de la digue. Vous y êtes. Bon appétit.

20151109_130448

20151109_121439  20151109_130520

Et si vos enfants ont encore faim ou qu’ils sont juste curieux, envoyez les à la cueillette aux arbouses, ces petits fruits qui ressemblent à des litchis croisés avec des fraises des bois et qui poussent dans des arbustes (vous verrez dans la vidéo aussi, hein). Mais allez-y doucement quand même parce qu’il paraît que :

« consommé cru en trop grande quantité, il peut induire des coliques bénignes et des vomissements… »

Cool ! Joli programme ! Bon, allons boire un coup maintenant. Pour garder ou rapporter un souvenir enivrant de votre journée porquerollaise, vous pouvez faire un stop au domaine de la Courtade (encore). Ce sont des partisans de l’agriculture bio depuis 30 ans et produisent (à prononcer avec l’accent provençal insulaire qui est différent de l’accent corse) :;

« des vins authentiques et fidèles à leur terroir de schistes-métamorphiques ».

Si vous ne connaissez pas ce mot (la honte !) et que vous n’arrivez même pas à le prononcer (j’avoue, moi non plus), demandez au patron de vous expliquer. Vous pouvez visiter la cave, déguster et acheter du vin sur place sur réservation. Il y a deux autres domaines sur l’île : le domaine Perzinski et le domaine de l’île, devant lequel on est passé en allant à Notre Dame, qui produit :

« un vin au caractère minéral, puissant, iodé et harmonieux à la fois ».

Vous pourrez aussi visiter, déguster et acheter sur place sur réservation. Nous, on n’a même pas pris le temps de goûter ce vin gorgé de soleil (avec l’accent toujours). Mais ça ne m’a pas empêchée de faire une magnifique chute ridicule à vélo. Je vous laisse apprécier en vidéo !

essayez de ne pas vous casser la gueule comme moi !

Vidéo chute à velo à porquerolles

> Voir la vidéo

Si cet article et cette vidéo vous ont plu, n’hésitez pas à liker et à partager sur les réseaux sociaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s