comment éviter les bouchons lorsqu'on voyage avec des enfants ?

NON aux nourrissons dans les bouchons, OUI aux chemins de traverse [TECHNO INSIDE]

Cet été, après une première semaine de vacances, nous avons quitté le Finistère Sud direction l’Allier. On a donc parcouru 700 km en voiture le samedi du WE du 15 août, sûrement classé noir par ce fûté de Bison, alors que nous n’avions aucune contrainte de location d’hébergement. Sommes-nous idiots ? Inconscients ? Ou les deux mon capitaine ? Est-ce qu’on aime simplement rester des heures dans les bouchons ? Ca au moins, c’est sûr que non.

comment éviter les bouchons lorsqu'on voyage avec des enfants ?

Le « pacifier » est notre allié en voiture

NON aux embouteillages avec les enfants

Qui aime rester coincé dans les embouteillages avec le petit dernier qui crie famine et l’aîné qui a une envie pressante ? Nous, ça nous est forcément arrivé et on n’en garde pas un bon souvenir. Alors, maintenant, on prend nos dispositions : on utilise le GPS Waze, une appli communautaire de navigation et d’info trafic en temps réel, où chaque utilisateur met à disposition des autres les difficultés de circulation qu’il rencontre sur son chemin. Dès qu’on croise une voiture arrêtée sur le bas côté, on le signale. Lorsqu’un pneu éclaté gît au milieu de la chaussée, on en informe la communauté… On se prend vite au jeu. De son côté, Waze perçoit la vitesse moyenne de ses 70 millions d’utilisateurs (2,5 millions en France en février 2013), quand ils sont connectés et détecte ainsi les ralentissements pour proposer un itinéraire Bis si nécessaire.

Du nouveau chez Waze 

Bien sûr, ce n’est pas un scoop. Le logiciel de navigation gratuit existe depuis 2008, mais il y a des nouveautés. Hormis le fait que l’appli vient de provoquer une vaste polémique en Israël (son pays d’origine) car elle propose à ses utilisateurs d’éviter les quartiers palestiniens de Jérusalem-Est (PAS GLOP), Google (le nouveau proprio de l’appli) teste en ce moment un nouveau service de covoiturage (GLOP). Et chez nous, on aime bien le covoiturage. Mais ça, je vous en parlerai dans un prochain article. Et puis pour l’instant, la zone de test se limite à Tel Aviv et le service, nommé RideWith, fait aussi déjà polémique.

Logo waze

OUI aux itinéraires Bis

Ainsi récemment, grâce à Waze, lors d’une journée classée orange sur les routes, on a évité une bonne heure d’embouteillages entre Orange et Valence, un secteur toujours chargé. Quand le trajet dure déjà 6 heures, on est content de ne pas en rajouter. On a parcouru quelques dizaines de kilomètres sur la route touristique des Côtes du Rhône. On est passé devant de beaux hôtels champêtres, des restaurants aux terrasses accueillantes et ça nous a donné envie de repasser par là et de s’y arrêter. Aussitôt dit, aussitôt fait (enfin quelques semaines après), en redescendant dans le Sud, on s’est arrêté dans le coin pour déjeuner chez Côté Sud à Uchaux. Ce n’est pas vraiment un restau pour les enfants mais plutôt un semi-gastro. Toujours est-il qu’ils ont été très bien accueillis et que notre grande a pu jouer dans le très beau jardin dès qu’elle a eu terminé son repas (un petit pot bien sûr !) pour sa plus grande joie et notre délectable tranquillité. Vous aussi, partez à l’aventure sur les routes départementales et partagez avec nous vos découvertes et vos bonnes adresses sur le chemin des écoliers.

terrasse provence Restaurant Côté Sud, Uchaux, Vaucluse

La terrasse ombragée du restaurant Côté Sud à Uchaux, Vaucluse

Le côté obscur du pare-soleil

« Ceux qui ont le pare-soleil noir ils luttent encore. Ceux qui ont le pare-soleil Winnie l’ourson ou Dora l’exploratrice, ah ben eux, ils sont passés de l’autre côté de la barrière. Là c’est bon, ils vivent dans le monde de Oui-Oui ! »

Vous connaissez forcément le spectacle Mother Fucker de Florence Foresti. Après l’avoir vu et quand mes enfants sont nés, je me suis efforcée de ne pas passer du côté obscur. Je n’ai pas succombé aux pare-soleil HelloKitty ou Cars. Je n’en avais d’ailleurs pas l’intention (on n’oublie pas : « le beau prime toujours sur le pratique »). On a donc acheté des pare-soleil noirs – les classiques – qui se ventousent à la vitre, qui se déchirent quand on ouvre la fenêtre par inadvertance, qui font de l’ombre partout sauf sur la tête de notre enfant, brûlant, rouge et suant comme une bête dans son siège auto tout propre… Autant vous dire qu’on en était 100% satisfaits ! Heureusement, Monsieur – Huggy les bons tuyaux – nous a dégoté des pare-soleil qu’on a pu tester et approuver cet été. Il les a dénichés sur un petit site méconnu, j’ai nommé Amazon. J’adore faire travailler les petits artisans locaux. N’hésitez pas à consulter les commentaires des acheteurs, rarement négatifs et alors plutôt constructifs. Vous en profiterez pour admirer l’inimitable traduction amazonienne de la description… C’est toujours un régal. Bref, les pare-soleil s’enfilent comme des chaussettes sur la portière et couvrent donc la totalité de la fenêtre, qu’on peut même ouvrir sans risquer de les arracher. Avec un peu de chance, votre coffre blindé à bloc fera le reste du travail en obstruant la vitre arrière ! Par contre, il faut penser à les remettre en place à chaque départ. C’est très facile mais il ne faut pas compter sur moi pour y penser !

pare-soleil bébé chaussette pare soleil chaussette démonstration installation

Allez, bonne route mauvaise troupe !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s